Tableau 9

La croix prend les trois quarts du tableau et le visage de Jésus, bien que désarticulé forme la 3ème ligne du triangle isocèle. On retrouve le triangle dans les yeux de Jésus cette fois-ci. Au début, j’ai constitué la croix de 20 rangs de tesselles, pour en rajouter 7 de plus pour donner du poids au drame de cette scène. Le nombre de coupes à réaliser pour les tesselles de la croix est énorme. Je l’exécute au kilomètre en prenant comme référence de taille, la première phalange de mon index droit (je suis gauchère). J’imagine que ce tableau sera réalisé rapidement.

La masse de la croix écrase le personnage qui est déformé en plusieurs endroits : le visage, la chevelure comme découpée en mèches, la joue droite de Jésus enfoncée.

L’auréole a quasiment disparu. Cela signifie que Jésus a été au plus bas de la souffrance humaine, de l’ignominie et du péché. Sa main a disparu du cadre. Il ne reste que son visage, lieu de la parole pour témoigner.

Il n’y a quasiment pas de forme arrondie dans ce tableau pour signifier l’extrême dureté de la situation. On ne peut pas rester indifférent à ce qui se passe.

J’ai ajouté les losanges bordeaux et oranges (en bas à droite du tableau) qui rappelle la sentence de mort. Ce tableau renvoie au tableau n°1 où tout était vertical alors qu’ici tout est horizontal ou penché pour avertir de l’imminence de la mort.

Les feuilles des Rameaux sont à nouveau éparpillées mais toujours présentes.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Tableau 9

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s