Tableau 11

En contemplant le pied de Jésus sur le tableau « Jésus cloué sur la croix », l’idée me vient de faire le pied d’un enfant. Je viens de voir un reportage à la télévision sur les enfants des familles irakiennes sur les routes de l’exil et je réalise qu’eux aussi sont cloués sur la croix de la guerre. Je souhaite que ce tableau de la crucifixion rappelle qu’en 2016, des milliers d’enfants souffrent et meurent sur les routes de l’exil aux portes de l’Europe. Au début, j’ai des difficultés à faire les orteils. Ils sont ou trop longs, ou trop courts. Je n’arrive pas à rendre ce que je veux. Je recommence l’ensemble du pied en faisant un pied d’adolescent, plus long, comme désarticulé à cause du clou planté et je réduis la taille de la cheville. L’autre jambe reste plus longue pour appuyer l’idée d’une désarticulation. On n’est plus dans la loi des proportions, mais dans celle de la torture.

Le vêtement du bourreau (la manche) prend la couleur de la croix pour signifier qu’elle est le fait de l’humanité et que chaque homme la porte en lui.

L’acte de torture est symbolisé par la main qui tient la jambe (la manche du vêtement du bourreau est de couleur identique à la croix pour signifier que la barbarie est de la responsabilité de l’homme) et le clou dans le pied.

Cependant les pavés sont gorgés de feuilles vertes, signe que la vie demeure envers et contre tous.

Publicités

Une réflexion sur “Tableau 11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s